vendredi 25 mars 2011

On a les motifs de satisfaction que l'on peut...

Trois candidats aux élections cantonales : MM. Cannarozzo, Hernandez et Siebecke ( à l’exception notable du « sortant », G. Gégura qui ne voulait pas donner une tribune à ses concurrents), ont donné une image de ce que pourrait être un débat démocratique apaisé dans notre république. Leurs divergences ne les a pas empêché, courtoisement, d’exprimer leurs opinions sur des sujets que nous considérons, Alain Ramos et moi-même, comme majeurs pour notre avenir proche.


Structurellement, l’organisation territoriale va être profondément remaniée par le cumul des mandats de conseiller général et de conseiller régional et par la mise en œuvre d’une interco avec des villes avec lesquelles nous avons beaucoup à partager.

Ce travail en commun évitera peut-être que nos voisins (Gonesse) envisagent, en limite de notre ville, de réaliser un complexe comprenant 400 à 500 commerces sur une surface de 230.000 m2.

Cette coopération permettra de mutualiser des efforts en direction du sport, de la culture, de l’économie, de l’habitat, etc….

Comment pouvons-nous participer à notre propre avenir ? Certainement pas en laissant nos édiles décider dans le secret de tout et de n’importe quoi. Nous devons réagir. Nos invités à la réunion du 14 mars nous ont permis d’agir dans ce sens. Encore merci à Eux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire