vendredi 25 mars 2011

La politique telle qu'elle meurt de ne pas être.

Les commentateurs nationaux considèrent que le camp vainqueur de ce premier tour des cantonales est celui des abstentionnistes avec 55%. Ce chiffre de participation nationale déjà extrêmement faible est à comparer avec celui d’Aulnay-Nord qui n’est pas loin de détenir le « pompon » avec 30% de votants. A ce rejet de la politique il y a lieu d’adjoindre le vote de protestation du FN


Comment, avec de tels chiffres, trouver matière à une quelconque satisfaction ?

Quand M AUBRY appelle à de la retenue G SEGURA, profitant d’une présentation des résultats qui aurait dû rester factuelle, s’est livré à des analyses dont il a le secret oubliant qu’il était devenu candidat pour un deuxième tour et donc que ses commentaires étaient partisans.

Certainement que de son point de vue le premier magistrat de cette ville a autorité pour faire la leçon ne perdant pas en cela de vielles habitudes qui sont un peu lassantes quant l’auditoire a passé l’âge. Il reste néanmoins une confusion fâcheuse dans les genres à partir du moment où le maire trouve presque indissociable son mandat avec celui de conseiller général, sachant que la réforme territoriale interviendra dans 3 ans et qu’elle formalisera un cumul des mandats de conseillers généraux et régionaux. Dans cette perspective il eu été intéressant de connaitre son point de vue sur ses Ambitions à un an des législatives…lors de la réunion que j’ai organisée avec grande difficulté administrative le 14 mars. Ses principaux concurrents ont montré sur ces questions une capacité à exprimer des opinions éventuellement différentes dans le respect des autres et avec une courtoisie que je ne croyais plus possible encore à Aulnay.

L’absence remarquée du maire, candidat aux motifs qu’il faisait la « course en tète » et qu’il n’était pas question d’offrir une tribune à ses adversaires, relève d’une vision belliqueuse de la politique et d’un manque d’ouverture éloigné de cette fraternité recommandée dans une république qui prône également la liberté et l’égalité de façon indissociable.

Le non cumul des mandats, la parité, la représentation de la diversité sont souvent promis par tous les candidats à une fonction élective. Une fois élu bien souvent ils trouvent intéressant… entre autre de cumuler compte tenu de la complémentarité des rôles Demain la réforme territoriale officialisera un cumul qui amènera nos futurs représentants à siéger au conseil général et au conseil régional. Quand on est déjà maire, que l’on escompte redevenir en 2011 conseiller général et que se profilent en 2012 des élections législatives il eu été pertinent de savoir qu’elles étaient les ambitions de Gérard. SEGURA

Quant à la diversité il est important de la traiter de façon globale au risque de tomber dans une action communautariste qui attise forcement les tensions en fonction des différences de traitement. La suppléante actuelle de G SEGURA aurait, aux dires des propos qu’il m’a tenus, été la principale contributrice de son succès de mars 2008. Un fichier de sympathisants du PS, que je viens de reconsulter, m’a édifié quant à cette vision parcellaire de la société possible à partir de l’indication de la religion d’un certain nombre de personnes.

Ce que j’aurai appris de cette séquence 2008-2011 c’est que la gauche n’a pas l’apanage des valeurs républicaines et des valeurs de démocratie universelle et même parfois elle s’en éloigne prenant le risque de détourner nos concitoyens des urnes au profit d’autres types de manifestations dont nous avons déjà eu à pâtir sur Aulnay

Peut-être que la leçon n’a pas été entendue ?

AULNAY 24 MARS 2011

Aucun commentaire:

Publier un commentaire