mardi 1 février 2011

S'INDIGNER MAIS PAS POUR S'INDIGNER...

Sans coach , il n’est pas bien possible de se corriger. Sauf à posséder un grand sens de l’introspection, c’est en fonction de sa nature profonde que nous agissons ou réagissons.

Je garde pour ma psy une analyse plus approfondie et à mes détracteurs le soin de me « tailler un costard » quelles que soient mes prises de positions. Je reconnais être souvent critique, particulièrement à l’égard de ce qui me parait être injuste ou éloigné des valeurs républicaines, démocrates et laïques qui sont les miennes.

Ma capacité d’indignation n’a pas failli en prenant de l’âge. Elle reste toujours assortie d’une capacité d’engagement dont n’auraient pas à rougir tous les élus que je fréquente, qui sont indemnisés et parfois aidés dans leurs mandats pour pouvoir cumuler. Certains, qui se reconnaitront, en s’ont à me demander de les appeler s’ils ont oublié de le faire eux-mêmes.

Malgré cette recommandation … actuellement je suis toujours dans l’attente de réponse, de préférence claire, à ma demande de tenue d’une permanence ainsi que des dispositions de publicité y ayant attrait.
Cette requête pourrait apparaître politicienne et entaché un engagement associatif que je porte aussi dans ma responsabilité d’élu en prenant la précaution de concentrer mon action en faveur de la démocratie, qu’elle soit représentative ou participative. Tant que je serai conseiller municipal indépendant je n’aurai de cesse d’œuvrer le plus totalement à une action collective au sein de Capade Sud à la place où il sera jugé que je suis le plus efficace.

En l’état actuel des choses, je trouve cohérent mon double positionnement, le contraire me poserait un problème au regard de « l’unité » de ma réflexion sachant que mon cerveau n’a pas de cloison étanche.
Si Capade donne de la lisibilité à mon action d’élu grâce à des actions dignes d’intérêt qui ne sont pas vides de sens dans le seul but de faire la communication, alors j’assume cette apparente contradiction.

Je ne doute pas qu’en cas de dérive significative, il serait remis bon ordre.

N’étant pas le plus objectif de mes propres engagements et l’effet de cour ne jouant pas autour de moi, certains esprits libres sont en situation de me donner leur point de vue….

Sur cette garantie, je vous souhaite une bonne et heureuse année 2011 et le succès de vos entreprises.

Au 31 janvier à la salle Dumont à 20 heures pour parler de démocratie locale :

• A l’aune de la révision du PLU
• De l’agenda 21
• Des assises du Sport

pour ne pas parler du commerce de proximité, de la sécurité, etc…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire